L’hypnose ericksonienne

Toute psychothérapie repose sur la demande volontaire d’une influence extérieure. Quand la réflexion mène à des impasses ou a des conflits, l’hypnose est une pratique aidant à la réorganisation du fonctionnement psychologique global. La transe induite en hypnose est un état naturel de réceptivité guidé et amplifié via la relation thérapeutique. Les techniques hypnotiques permettent d’expérimenter un lâcher prise vis-à-vis du fonctionnement rationnel, analytique et intellectuel pour privilégier un champ de conscience modifié basé sur l’intuition et la sensorialité. L’hypnose se différencie du sommeil et de la méditation. Il s’agit d’un état de concentration aiguë libre de toute tentative d’effort volontaire. L’attention est focalisée sur un champ réduit de l’expérience  laissant de côté les informations de l’environnement direct n’étant pas concernées par la situation hypnotique.

L’état hypnotique permet d’intégrer les changements thérapeutiques  en étant moins limité par la personnalité consciente.

L’hypnose ericksonienne est issue de la pratique du psychiatre Milton Erickson (1901-1980). Cette approche, au fondement même des thérapies brèves, est caractérisée par une approche souple, indirecte et non-directive de la relation thérapeutique. Chaque séance est personnalisée et répond à un objectif co-défini. L’hypnose ericksonienne est utilisée pour traiter un grand nombre de problèmes, y compris les pathologies lourdes. Son utilisation, centrée sur l’accès aux ressources personnelles, vise un soulagement rapide et durable de la souffrance.

blue_face_with_closed_eyes__boundary_revision__by_artsoteria-d6bnwag